Le rôle d'urbani

Le rôle d’Urbani est avant tout de mettre à disposition et de gérer un immeuble qui permet la meilleure vie de cohousing possible (et non pas de gérer la vie du cohousing), avec les installations de qualité conçues dans un esprit durable.

Afin de faciliter le cohousing, Urbani est responsable :

Dans la phase de développement d’un projet

  • De sélectionner des bâtiments favorables à l’installation un projet de Cohousing.
  • D’effectuer tous les investissements utiles permettent d’optimiser les espaces, les coûts énergétiques et l’empreinte environnementale.
  • De penser les espaces privatifs de manière individuelle mais au sein d’un projet global – il faut que chacun soit bien chez soi et bien avec les autres.
  • De prévoir des espaces confortables et faciles d’entretien avec des matériaux durables.

Dans la phase de lancement d’un projet

  • D’expliquer la particularité d’un OAZO par rapport à un immeuble classique.
  • D’apprécier l’engagement potentiel des candidats locataires
  • De mettre en lien de nouveaux locataires avec un groupe déjà installé.

Dans la phase de vie d’un projet

  • De gérer toute la partie technique et administrative du/des bâtiment(s).
  • De réaliser toutes les interventions techniques utiles, de suivre l’entretien général des bâtiments et espaces communs.
  • De faciliter les installations et les désengagements des locataires.
  • De jouer un rôle de catalyseur en suscitant et en favorisant les échanges
  • De mettre à disposition des locataires des « outils » pour donner vie à l’immeuble / aux projets communs.
  • De favoriser l’autogestion totale ou partielle de l’espace de cohousing.
  • De lancer une dynamique de groupe avec un règlement d’ordre intérieur modulable
  • D’encadrer certaines réunions collectives
  • D’attribuer un budget annuel équivalent à 1% du montant total des loyers résidentiels encaissés au cours de l’année civile précédente pour des projets collectifs, dans le but d’encourager et de faciliter la vie commune et de répondre aux besoins collectifs des habitants.
  • De garder l’historique des décisions sur le long terme.
  • De mettre à la disposition des Cohabitants des outils de communication interne.
  • De mettre en relation les nouveaux locataires avec le groupe existant (au fur et à mesure des départs).